Otite chez le chien : comment les détecter et les soigner ?

Découvrez le Programme DAC

Votre chien secoue la tête, se gratte les oreilles, ou simplement semble douloureux lorsque vous touchez cette zone en particulier ? Il peut s’agir d’une otite. Voici quelques trucs et astuces pour déceler une otite chez le chien mais aussi pour tenter de la prévenir.

Par définition, une otite est une inflammation de l’oreille. Chez le chien comme chez l’homme, l’oreille comporte trois parties.

  • L’oreille externe du chien est la zone la plus touchée par les otites. Elle comporte le pavillon auriculaire (la partie extérieure de l’oreille), le conduit auditif en forme de L, (l’intérieur de l’oreille observable à l’aide d’un instrument que votre vétérinaire introduit dans l’oreille de votre chien), et se termine par le tympan, petite membrane qui sépare l’oreille externe et l’oreille moyenne.
  • L’oreille moyenne, constituée de la bulle tympanique notamment, permet à votre chien de capter les sons.
  • L’oreille interne transmet les sons et joue un rôle dans l’équilibre de votre animal.
les otites du chien

Les otites externes sont très fréquentes chez le chien, et peuvent avoir plusieurs causes (allergiques, infectieuses, parasitaires, …); un diagnostic précis par le vétérinaire est donc indispensable afin de prescrire un traitement adapté.

Si les otites moyennes et internes nécessitent un traitement complexe, elles sont aussi beaucoup moins fréquentes.

Comment reconnaître une otite chez le chien ?

Plusieurs symptômes sont caractéristiques de ces inflammations de l’oreille. En premier lieu, les démangeaisons peuvent gêner votre chien et lui causer une douleur plus ou moins marquée. Localement, vous pourrez constater un pavillon auriculaire rouge et enflammé, mais aussi des sécrétions noires et odorantes, et dans les cas les plus sévères, des sécrétions purulentes (jaunâtres).

En plus de tout cela, les otites moyennes provoquent parfois une surdité.

Enfin l’otite interne, plus rare encore, engendre des troubles de l’équilibre et d’autres symptômes nerveux.

Quelles sont les causes de l’otite du chien ?

Le conduit auditif du chien, comme celui du chat, est relativement profond et présente une forme en « L », ce qui rend difficile l’évacuation du cérumen. Celui-ci s’accumule donc dans un milieu chaud, humide et mal aéré, favorisant les macérations et les proliférations bactériennes ou fongiques. Les allergies comme la dermatite atopique canine (DAC), des nettoyages excessifs ou des baignades trop fréquentes, peuvent perturber la microflore naturelle et favoriser l’apparition d’otites.

L’otite chez le chien peut également être provoquée par un corps étranger (épillets) ou par la présence d’une masse (kystes, tumeurs) dans le conduit auditif.

Enfin, la présence de certains parasites microscopiques peut être à l’origine de la gale d’oreille, particulièrement prurigineuse.
Quelle que soit la cause, une visite vétérinaire est indispensable pour établir un diagnostic précis et permettre une prise en charge adaptée.

Comment prévenir les otites de votre chien ?

Les oreilles doivent être nettoyées régulièrement chez tous les chiens, en particulier chez ceux particulièrement prédisposés aux otites, comme les races à oreilles tombantes (Cockers, Labradors…), à poils abondants dans l’oreille (Caniches, Bichons…), à conduit auditif tortueux (Chow Chow, Shar-Pei), ou encore celles sujettes à des dermatites atopiques, à l’instar du Bouledogue Français, du Boxer, des Terriers…

Chez ces races en particulier, un nettoyage hebdomadaire des oreilles est recommandé, en particulier lors de forte chaleur. Pour tous les autres chiens, un nettoyage mensuel sera conseillé.
Habituez votre chien à ce soin de routine dès son plus jeune âge, il deviendra plus facile à réaliser au fil du temps et permettra de prévenir (ou de mieux gérer) de futures otites.

 

Dr Auriane Schmitt

Mon chien présente-t-il des signes de dermatite atopique ?